DansMATERNITÉ

Un an de Dear Mama

dear mama charge mentale-37.jpg

Hello Besties,

Il y a un an je lançais Dear Mama : je vous avais présenté le concept ici et je suis fière de rédiger aujourd’hui ce bilan de la formidable année qui s’est écoulée aux commandes de ce projet. Un an déjà que j’organise des rencontres de femmes, des ateliers autour de la parentalité et du bien-être féminin. Mon but était de rassembler, de questionner, former et aider toutes les participantes à s’épanouir. Une année et cinq éditions plus tard, l’envie est encore plus forte de faire grandir ce projet et d’apporter encore plus de soutien aux femmes qui m’entourent.

logo dear mama.jpg

En 2013 je suis devenue maman pour la première fois. Avec l’arrivée de Maya est née une réelle passion pour le monde de l’enfance et la parentalité. J’avais comme toutes les mamans l’envie de bien faire, mais j’étais surtout curieuse d’en apprendre plus sur le fonctionnements des touts petits : leur psychologie, leur physionomie, leur alimentation, leurs émotions, leurs besoin etc. J’étais déjà attirée par la psychologie de manière générale, devenir maman d’une petite fille m’a donné une “excuse” pour en faire une vraie passion. J’ai découvert le monde merveilleux du maternage et c’est cette connexion avec l’enfant qu’il postule qui a créé des ponts dans mon esprit vers d’autres sujets qui touchent à la vie des femmes et à leur bien-être.

Lorsque j’ai commencé à partager sur ce blog mes états d’âme de maman, sous forme de chroniques sur un thème ou une expérience tirée de ma vie quotidienne, j’ai très vite été assaillie de messages. Littéralement. Des femmes m’écrivaient qu’elles étaient touchée par mes billets, que cela leur avait permis de faire le lien avec une situation qu’elles vivaient ou les avaient éclairé sur telle ou telle chose. L’idée n’a jamais été de me placer en experte de la maternité, mais juste de partager mes connaissances, parce que je passe beaucoup de temps à me documenter. Depuis 5ans j’ai questionné et je questionne encore quasi quotidiennement les différents aspects de la maternité et de la vie quotidienne avec un enfant. Je lis énormément, j’assiste à des conférences données par des spécialistes et je me forme auprès d’experts dès que j’en ai l’occasion ou l’opportunité. C’est hyper riche et c’est épanouissant.

J’ai toujours aimé les enfants et j’ai pendant de nombreuses années fait de la garde d’enfant pour financer mes études.  Lorsque mes camarades bossaient au Macdo ou en magasins, moi j’allais chercher des enfants à la sortie de l’école, je les aidais à faire leur devoir, je leur donnais le bain, puis le repas. Certains mercredi ou pendant les vacances scolaire je les gardaient des journées entières. J’ai toujours aimé la compagnie des enfants. Je trouve que l’on apprend beaucoup à leurs côtés. Ce que je fait aujourd’hui est finalement un travail que j’ai commencé à 20 ans…Ne dit-on pas qu’il faut tout un village pour élever un enfant ?

Puis il a fallu que je relève les défis de ma propre maternité. A défaut d’avoir un village pour m’y aider, j’ai toujours trouvé plaisant d’échanger avec ma communauté, vous, sur ces sujets là. Et puis j’ai souhaité vous rencontrer, que l’on en parle de vive voix, que l’on se challenge, que l’on s’entre aide, que l’on se soutienne et s’encourage. J’ai mis beaucoup de temps à trouver le format qui conviendrait à ce que je voulais faire. Je ne vous cache pas que l’aspect financier m’a énormément fait hésité. Dans un monde idéal j’aurais souhaité que ces rencontres soient gratuites. Mais j’ai dû me rendre à l’évidence : louer une salle, faire en sorte qu’on y soit bien, avec à boire et à manger, consacrer plusieurs jours à la préparation de chaque évènement, tant du point de vue du contenu que de la logistique…Tout cela a un coup que je ne peux pas assumer seule. Un jour peu-être…

En attendant je remercie toutes celles qui m’ont fait confiance, toutes les participantes, mais aussi toutes celles qui m’aident pour la logistique et plus particulièrement Marlène. Ma plus grosse fierté c’est d’entendre des femmes me dire : ” Tu vois suite au dernier workshop j’ai pris conscience de telle ou telle chose”, “J’ai compris cela”, “j’ai réussi à débloquer ceci”…Et ce sont des phrases que je prononce moi même ! Hé oui, chaque nouvelle rencontre m’enrichit au point ou parfois j’ai envie de remettre ça tout de suite. C’est ce qui s’est passé avec les deux éditions sur la Parentalité Positive. La demande était très grande d’ailleurs. C’est également ce qui s’est passé lors du dernier workshop sur la Charge Mentale. Il reviendra après la journée anniversaire sur le Self Care…

Pour celles qui m’ont posé la question, n’ayez crainte, vous n’êtes pas obligé de parler si vous ne le souhaitez pas. Les présences sont toujours bienveillantes et chaleureuse. J’y veille ! Certaines femmes sont même venues plusieurs fois de suite et cela me touche encore plus !

Je parle souvent de besoins fondamentaux lors de ces rencontres. La célébration c’est vraiment important. Célébrer ses accomplissements, célébrer son être ou du moins apprendre à le faire, c’est ce que je vous réserve pour la rencontre anniversaire du 23 juin. Je reviendrai vous en parler dans un prochain billet, mais vous pouvez retrouver tous les détails de cet évènement ICI

FB vf.jpg

En attendant de se rencontrer d’une manière ou d’une autre (je vous réserve une surprise bientôt…) vous pouvez retrouver Dear Mama sur Facebook, Twitter et Instagram.

Par

1 Commentaire

  • Webie Back

    Bonjour,
    Danielle, félicitations pour ce que vous faites. Je vous ai découvert à l’occasion de vos 38 ans sur le mur d’une amie. Je ne vous connaissait pas du tout, mais cette photo!!! Elle m’a donné d’en savoir plus…depuis je me suis abonnée à votre compte insta…et je lis le blog régulièrement, les podcasts aussi. Merci pour l’initiative DearMama, avez-vous prévu d’animer des ateliers en province…Nantes au hasard?
    Je vous embrasse.
    Houefa

    10 juin 2018 at 10 h 14 min Répondre
  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :