DansKIDS

Nos essentiels pour la toilette de bébé

” Quels produits privilégier pour la toilette (le change, les cheveux…) de bébé ?”, c’est l’une des questions que l’on me pose le plus en message privé. Nous sommes nombreuses à être de plus en plus regardantes sur le choix des produits d’hygiène et de soin pour bébé. En ce qui me concerne, c’est à l’arrivée de Maya il y a cinq ans que j’ai commencé à questionner mes choix. Nous amorcions une prise de conscience écologique plus globale le barbu et moi, mais nous venions de loin, alors nous avons appris (et nous continuons à le faire) et changé progressivement. Je savais à peine lire une étiquette et tout l’univers du “consommer mieux” me semblait nébuleux. Mais j’avais une amie- jeune maman comme moi-qui elle était très investie, et en la questionnant sur sa manière de consommer, mes barrières sont tombées une à une. Non seulement tout semblait assez simple, mais surtout je n’avais pas l’impression qu’il fallait gagner au loto pour consommer de manière plus éco-logique. Puis avoir la responsabilité de la santé d’un petit-être était une raison suffisante pour se donner un peu de mal !

Less is better

Pour la toilette de bébé comme pour la nôtre, nous sommes devenus assez minimalistes.  Fini les gels douches et les multiples produits  ! Nous allons au plus simple.

C’est quoi le problème avec la composition des produits pour bébé ?

C’est le problème général de la composition des cosmétiques (et de tous les produits industriels) : les ingrédients dérivés ou issus de la pétrochimie qu’ils contiennent peuvent nuire à notre santé.

En France tout est reglementé et on ne peut pas à proprement parler de toxicité pour un produit ayant reçu une autorisation de mise sur le marché. Tout est question de seuil

Cette législation permet à des marques de commercialiser des produits pour bébé qui contiennent des composants qui sont « potentiellement » néfastes pour la santé. Je ne vais pas vous en faire la liste ici, mais vous pouvez aisément faire une recherche sur internet avec les mots clés « produits pour bébé toxiques », pour voir apparaître un certain nombre de composants problématiques contenus dans ces produits. Ces derniers peuvent être classés en 4 catégories :

  • Les perturbateurs endocriniens importants : Parabènes (bultylparaben, propylparaben, etc…), Benzophénone-3, Oxybenzone, Homosalate (HMS) 4MBC, ethylhexymethoxycinnamate (OMC), octyl-dymethy IPABA (OD-PABA).
  • Les irritants cutané : phénoxyethanol, Sodium laureth sulfate, EDTA (disodium, tetrasodium, calcium disodium).
  • Les allergènes par contact : Isothiazolinone, Methylchloroisothiazolinone, Methylisothiazolinone
  • Les cancérigènes non métabolisables par l’organisme : Parraffinum liquidum, petrolatum, ceresine wax, vaseline (huiles minérales).

Cela paraît presque surréaliste que l’on puisse trouver de tels produits dans les cosmétiques pour bébé, et pourtant…La dernère étude du magazine 60 millions de consommateurs (septembre 2018), nous prouve que de nombreuses références (dont certaines de grandes marques, vendues en pharmacie…), en contiennent.

Après avoir acheté le magazine, j’ai fait quelques commentaires dessus en stories  instagram. J’ai alors reçu un certain nombre de messages, arguant du fait que nous sommes, quoi que nous fassions exposés à des produits toxiques. Alors un de plus, un de moins…Hé bien justement je me dis que si l’on peut limiter l’impact de ces substances toxiques en évitant certains produits alors on s’en portera mieux.

C’est d’autant plus important que les bébés sont beaucoup plus vulnérables que nous autres adultes. Leur peau est un buvard et leurs voies respiratoires perméables… Les cosmétiques sont appliqués directement sur la peau, quasi quotidiennement et dans le cas des couches (et lingettes), directement sur la muqueuse, 24h/24h, dans une atmosphère chaude et humide, favorable à l’absorption par l’organisme de toutes ces substances toxiques. Les perturbateurs endocriniens sont en partie responsable des pubertés précoces, des problèmes de fertilité (chez la femme ET l’homme), de l’endométriose et ils sont même mis en cause dans le dévellopement de l’obésité infantile et de certains cancers…Des effets à mon sens assez graves pour que nous limitions au maximum l’exposition de nos enfants à ces produits.

Ce qu’il faut retenir c’est que même si les marques et la législation française garantissent un seuil très bas pour ces substances, la peau de bébé qui est particulièrement fragile et les conditions, ainsi que la fréquence d’utilisation de ces produits en font des bombes à retardement.

Nos chouchous

Pour le bain

Le gel douche douceur Cattier

Nous l’avons adopté il y a 5 ans pour la toilette de Maya et nous n’en avons jamais changé. C’est un gel lavant doux, sans savon, qui nettoie la peau sans la déssecher. Il est formulé sans sulfates, sans parabens et sans allergènes étiquetable*. Il est enrichi en aloe véra, ce qui le rend encore plus doux.

On aime sa texture gel qui permet de mettre la juste dose de produit et son flacon pompe (200ml ou 500ml) est bien pratique.

Nous l’avons définitivement adopté car il se trouve très facilement en ligne à petit prix.

A noter que ce gel douche existe dans une version sans parfum pour les peaux particulièrement sensibles et réactives.

Pour le change

Le liniment oléo-calcaire bio Natessance

C’est le liniment que nous avons adopté il y a cinq ans à la naissance de Maya.  A la maternité la puericultrice m’avait affirmé qu’on pouvait tout à fait appliquer le produit sur l’ensemble du corps en lieu et place d’un lait hydratant ; j’ai essayé et ça m’a plu alors nous continuons à l’utiliser comme ça.

En soin pour le change nous procédons de la manière suivante : après avoir retiré la couche de pipi on applique un peu de liniment sur un carré de coton et on le passe sur la vulve. Pour le caca on commence par utiliser de l’eau tiède sur un carré de coton pour enlever toutes les souillures et on termine par le liniment sur le carré de coton.

Et deux à trois fois par semaines les filles ont droit à un crémage en règle de la tête au pieds avec le liniment. Lorsque Maya n’avait pas beaucoup de cheveux, j’en appliquais sytématiquement sur son cuir chevelu après le bain. Cela a aidé à faire partir ses croutes de lait en douceur. Je fais de même pour Nina;

Vous l’aurez compris le liniment est un produit multi-usage. Celui-ci s’y prête particulièrement car il a une texture qui se rapproche plus du lait que de l’huile. Il est assez fluide. Ca colle un peu, mais il suffit de masser rapidement pour faire penetrer le produit et ensuite aucun soucis pour les habiller.

Niveau composition, le liniment est bio, garanti sans parabens, sans sel d’aluminium, sans parfum, sans glycol et sans PEG. Disponible ici.

La crème ultra réparatrice BIO au miel de Manuka Comptoir des Compagnies

Voici encore un produits que nous avons découvert dès les premiers mois de notre grande et qui nous a toujours donné entière satisfaction. Cette crème est d’ailleurs devenue notre indispensable à appliquer sur les zones où parfois ça gratouille suite à une piqûre de moustique, une plaque, un bobo etc. Elle est vraiment top.

Le miel de Manuka vient du nectar produit par les abeilles à partir de l’arbre de Manuka, une espèce que l’on trouve en Nouvelle-Zélande principalement. Il a des vertus antibactériennes, anti-inflammatoires et antiseptiques. Cette crème contient 20% de miel de Manuka et un spf (filtre solaire)15.

Nina a de temps à autre de petites irritations cutanées dues au frottement des vêtements, qui lui assèchent la peau par endroits, lui laissant des plaques. Hop une noisette de cette crème et c’est réglé.

Elle existe désormais en lait de toilette, que nous avons déjà testé et que je vous conseille d’utiliser quotidiennement, si votre enfant a des problèmes de peau. Il repare, hydrate et protège;

Niveau composition on est sur du 100% naturel, sans allergènes, sans conservateur, sans parabène, sans alcool. Disponible en  ligne ici.

Les couches :

C’est le grand débat du moment : quelles couches  saines pour mon bébé ?

la dernière étude 60 millions de consommateurs en a rajouté une couche (Ah Ah) et semé le trouble chez certains parents. Sans revenir sur tout ce qui a été dit dessus, je dirais juste que c’est une bonne chose. A défaut d’être mises en demeures par les consommateurs eux-même, c’est bien qu’il existe des initiatives qui poussent les marques à plus de vigilance. C’est ce qui s’est passé pour certaines marques comme Pampers qui avait été épinglée il y a deux ans (par le même magazine) et qui a depuis changé la composition de leur couches. Ce qui lui vaut d’arriver en seconde position du classement actuel du magazine.

En ce qui nous concerne, nous avons opté pour la marque Eco By Naty depuis la naissance de Nina (Pour Maya nous avions utilisé des Pampers).

Il s’agit d’une marque suédoise de couches (et autres produits d’hygiène et soins pour les bébés et les mamans) jetables. Le pari de la marque est de proposer une couche fabriquée uniquement avec des matières naturelles pour les parties en contact avec la peau de bébé. Pour le reste ce sont des matières recyclées.

Ces couches sont garanties sans perturbateurs endocriniens, sans composés organiques volatiles, sans dioxine, sans phtalates, sans parfum et sans paraben. La dernière étude 60 millions de consommateurs a confirmé tous ces arguments (La marque arrive en troisième position).

Certains parents lui reprochent juste une capacité d’absorption pas optimale, mais très honnêtement nous n’avons jamais eu de fuite.

On trouve la marque assez facilement  en ligne et elle est distribuée en France par des enseignes comme Franprix ou Monoprix. Nous les commandons  ici.

Les accessoires

Pour le bain de bébé je vous recommande la baignoire ergonomique Shantala. Elle s’utilise dès la naissance et jusqu’à deux ans, voir trois pour les petits gabarits. Nina a 22 mois et nous avons encore une bonne marge. Sa forme est profilée pour imiter la position de bébé dans le ventre de maman. Ses bords hauts permettent à l’eau de rester chaude plus longtemps. Dès que bébé sait tenir sa tête il peut tenir dans la baignoire seul ! Elle ne prend pas de place et lorsqu’elle ne sert pas pour le bain, on l’utilise pour le linge. De plus elle ne coûte que 20 euros et est ultra résistante. C’est celle que nous utilisons depuis la naissance de Maya et qu’elle a apprécié jusqu’à ces trois ans, c’est vous dire ! Sur ces photos Nina a 9 mois. Disponible ici.

Oust les jouets de bain !

J’en profites pour vous dire un mot sur les jouets de bain, vous savez ces petits objets/animaux en plastique qui ont un petit orifice par lequel l’eau entre et ressort lorsque l’on a appuie dessus…Hé bien ce sont des nids à bactéries. L’intérieur qui reste toujours humide favorise la prolifération de moisissures et autres champignons dangereux pour la santé des enfants.

Les filles utilisent des petits sauts ou d’autres objets ouverts qui peuvent sécher parfaitement sans conserver de l’eau ou de l’humidité.  Vous trouverez toute une sélection de jouets de bain sans trous ici !

 

Les produits dont je vous parle sont ceux que nous utilisons régulièrement, ce sont nos indispensables et nous n’avons pas besoin de plus.

Je suis néanmoins parfois sollicitée par des marques pour tester des produits, ce que j’accepte assez rarement, sauf lorsque leur composition répond au cahier des charges que je viens de vous présenter.

C’est le cas de la marque française Sophie la Girafe, qui propose une gamme de produits naturels certifiés biologiques, pour la toilette et le soin des bébés. J’avais reçu à la naissance de Maya un pack voyage avec les essentiels pour le bain : un gel lavant, une huile et un lait hydratant. Ainsi qu’une crème pour le visage en grand format. J’ai beaucoup aimé tous les produits. Tant le packaging doux et élégant (si vous êtes sensibles à cela), mais également la douceur des produits. Je rachète d’ailleurs la crème visage en hiver pour la peau des filles qui est particulièrement sèche à ce moment là de l’année. Je n’ai pas acheté d’autre produit visage depuis.

Le produit miracle

Et je ne peux pas terminer cet article sans vous parler du produit miracle : l’argile blanche surfine (à ne surtout pas confondre avec l’argile verte !). Je n’ai pas de photo maison de notre stock, mais nous en avons toujours à la maison ! Nous avons découvert ce produits à l’époque où Maya faisait de l’érythème fessier. Nous avions essayé absolument tous les produits qui existaient sur le marché et rien n’y faisait, elle avait les fesses en lambeau la pauvre ! Puis mon amie que j’ai mentionné au début de cet article m’a conseillé d’utiliser de l’argile blanche en cataplasme sur les fesses. C’est simple : en quelques minutes, elle était soulagée ! Et en trois applications j’ai pu voir la peau cicatriser. Ni une ni deux, j’ai refilé une boîte à la nounou afin qu’elle ne lui applique plus jamais de crème de change. La nounou bluffée a d’ailleurs conservé cette méthode pour tous les enfants qu’elle gardait.

L’argile blanche est reminéralisante et apaisante. Elle soulage immédiatement les irritations de la peau quelles qu’elles soient. Les filles la connaissent bien, et quand Nina fait des poussées dentaire et a les fesses irritées elle réclame elle même “lagille” lol !

Pour soulager les piqures de moustiques j’en verse dans leur bain et j’applique ensuite sur les piqures la crème au miel de Manuka dont je vous ai parlé plus haut (ça marche aussi pour les boutons de varicelle et pour l’eczéma).

En ce moment Nina a des desquamations du cuir chevelu qui démangent beaucoup alors deux fois par semaine je lui fait un masque avec de l’argile diluée dans l’eau, que je laisse poser le temps du bain.

C’est vraiment un chouette produit à tout faire, pas cher en plus ! Vous pouvez également en appliquer sur les brulures pour soulager la peau….Et encore plein plein d’autres usages.

 

Je vous ferai un autre post pour vous parler de l’hygiène dentaire.

 

*La législation européenne impose la mention obligatoire sur les étiquettes d’un certain nombres d’allergènes, figurant sur une liste établie par la loi française. Il existe une liste pour chaque catégorie de produit (alimentaire, hygiène etc.). Les allergènes recensés sont ceux dont les effets potentiellement néfastes ont clairement été établis. La mention de la non présence d’« allergène étiquetable » dans un produit ne garantit donc pas à 100% son inocuité. Par conséquent si votre enfant réagit mal à un produit il vaut mieux en changer malgré sa composition « clean ».

Par

2 Commentaires

  • Krysskila

    Merci pour cet article, j’y ai trouvé l’info que je cherchais.
    A savoir: le produit dont tu parlais sur Insta. pour soulager l’érythème fessier!

    5 octobre 2018 at 10 h 38 min Répondre
  • Amélie smadrol

    Génial cet article et très clair! Je suis absolument fan de l argile, ça nous a sauvé la vie! Et maintenant j en parle à Tout Le monde! Merci Danièle!

    5 octobre 2018 at 20 h 16 min Répondre
  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :