DansNon classé

Le festival du printemps chez Disneyland Paris

Disneyland Paris

La semaine dernière nous avons passé une journée à Disneyland. La toute première pour notre abeille (Nous y avions passé une nuit en novembre, mais le lendemain le parc était fermé pour des raisons de sécurité). A trois ans elle a déjà eu l’occasion de faire la connaissance avec Disney, via quelques Dessins Animés reçus en cadeau (La boutique de Minnie, En route et l’incontournable Reine des Neiges). La perspective de se rendre au royaume de l’imaginaire pour petits et grands la mettait dans une joie attendrissante.

Disneyland Paris

Nous avions eu l’occasion d’y aller plus tôt, mais nous la trouvions trop jeune pour pouvoir apprécier pleinement les joies du parc d’attraction. Après cette journée, je reste convaincue que 3 ans c’est le bon âge.

Ce qui a de cool avec Disneyland Paris c’est que déjà dans le RER A direction Marne la Vallée, on sent les petits et les grands venant de partout frétiller sur leur siège. C’est LA sortie du jour ! Nous avions choisi de nous y rendre un vendredi pour éviter l’affluence du week-end et nous avons pu profiter d’un beau ciel bleu. Après avoir longuement hésité sur le fait de prendre ou pas la poussette, nous avons préféré jouer la sécurité en nous disant que si elle voulait faire une sieste elle pourrait le faire de manière plus confortable pour tout le monde. Notre poussette canne (Mac Laren Quest Sport) étant ultra pratique (elle passe à l’avant du bus et dans les tourniquets du métro) et plutôt légère ce n’est pas vraiment contraignant de se déplacer. Ça l’est d’autant moins lorsque nous sommes deux. (Et ce qui est plaisant c’est de pouvoir garer sa poussette à l’entrée de chaque attraction à côté de dizaines d’autres, sans risques ).

Arrivés sur place nous avons pu constater que la foule n’était pas trop dense, ce qui nous a permis de débuter l’exploration du parc sans stress.

Disneyland Paris IMG_7900 IMG_7921

Nous avons commencé par une visite du château de la Belle au bois dormant. Une visite avec escalier en colimaçon, ponctuée de scènes sur vitraux racontant l’histoire de la belle. Gros sursaut de l’abeille face à l’armure qui ronfle, mais cela ne lui a pas gâché la visite, puis qu’après le déjeuné elle a demandé à la refaire.

Petit passage par le socle renfermant l’épée d’Excalibur pour essayer de la déloger. Sans succès, malgré nos multiples tentatives :). Sans plan, nous avons cheminé dans le parc en choisissant les manèges adaptés à la taille de l’abeille. Nous avons ainsi pu faire à deux ou à trois : le carrousel de Lancelot ( manège classique de chevaux),  Mad Hatter’s tea cups (les tasses qui tournoient), les éléphants volants, le pays des contes de fées (une balade en barque dans le monde miniaturisé des contes), le labyrinthe d’Alice et le petit train du cirque. Ce dernière manège est sans aucun doute celui qui offrira les premières sensations fortes aux touts petits.

Disneyland Paris IMG_7902 IMG_7930

Nous avons attendu en moyenne 15/20 minutes par attraction. Et 30 minutes pour le petit train mais ça valait vraiment l’attente, contrairement dont j’ai trouvé que le temps effectif passé dans le manège ne valait pas toujours l’attente. Si vous avez un enfant qui a tendance à vouloir bisser, ça peut être compliqué de lui faire entendre raison lol. Peut-être préparer la visite à l’avance et ainsi dès la fin du manège lui faire déjà miroiter le suivant hé hé.

Nous bénéficions de bons pour déjeuner au sein d’un fast food situé au cœur des studios. Je n’en garde pas un souvenir mémorable, mais bon, Disneyland n’est pas vraiment le royaume de gastronomie…  Ce que je regrette, c’est la musique omniprésente et hyper forte (jouée par un orchestre) et l’ambiance hyper tamisée qui empêchent selon moi de faire du repas un moment de détente. Avec des jeunes enfants je trouve ça important de pouvoir vraiment appuyer sur pause à un moment donné. D’ailleurs c’est le moment qu’avaient choisis plusieurs bambins pour faire des méga chagrins. Pas étonnant au vu de l’hyperstimulation visuelle, mais aussi physiologiques pour ceux dont les parents cèdent à l’attrait des friandises sucrées à effigie des personnages Disney. Fatigue+colorant+sirop de glucose= cocktail explosif ! Je ne saurai que trop vous recommander de rapporter un goûter ou des collations beaucoup plus adaptées pour les touts petits.

Disneyland Paris IMG_7910 IMG_7936

Ah c’est sur que niveau stimulation, difficile de passer à côté des nombreux stands et boutiques de produits dérivés ! Notre abeille nous a fait un gros chagrin face à une robe de princesse. A 70€ la robe, autant vous dire que nous avons usé de toutes les méthodes de détournement que nous connaissions. Heureusement que nous avions un peu calqué nos activités sur la parade qui débutait à 17h30. Je vous recommande d’arriver au moins une demi heure à l’avance afin de vous placer bien à l’avant et ainsi pourvoir apprécier confortablement le spectacle avec votre enfant. C’est vraiment le meilleur moment pour moi ! Durant 15 minutes environ, petits et grands sont pris dans une véritable féerie, rythmée par les chants et les danses des personnages grandeur nature. Notre fille avait des étoiles dans les yeux et c’est vraiment plaisant de vivre avec elle de tels moments.

Disneyland Paris IMG_7949 IMG_7985

Pour ce qui est du printemps, une ambiance florale est organisée un peu dans tout le parc et les personnages que l’on peut croiser à plusieurs coins du parc sont vêtus de tenus aux couleurs qui rappellent cette belle saison.

Disneyland Paris IMG_7995 IMG_7998 IMG_8004

Le bilan de cette première fois à Disney : pas la dernière puisque notre abeille a adoré et qu’elle en reparle souvent. Il lui reste encore quelques attractions adaptées à son âge à découvrir, (même si je préfère les parcs à taille plus humaine) mais nous allons faire durer le plaisir du souvenir.

Disneyland Paris IMG_8012 IMG_8013 IMG_7977 IMG_7984 IMG_7987 IMG_8016

Par

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :