DansDÉCO, KIDS

Kids : mes enfants partagent la même chambre

 

L’une des questions qui est souvent revenue sur Instagram lors de mes partages autour de ma/mes grossesses était : vous allez déménager ? Ma réponse a toujours été non et l’arrivée du 3ème et petit dernier n’y a rien changé. Nous restons dans cet appartement imparfait que nous aimons tant et nos enfants vont partager la même chambre.

En échangeant avec les personnes curieuses de savoir où on allait caser tout ce monde, ou plus précisément si chaque enfant aurait sa chambre, j’ai réalisé que c’est une vraie préoccupation pour beaucoup de parents. Elle constitue même dans certains cas un frein à l’accueil d’un nouvel enfant au sein du foyer. Bien souvent à cause d’une angoisse intériorisée (ou transmise par l’entourage) de ne pas offrir le meilleur à ses enfants (je le tiens de mes échanges avec mes abonnées).

Je ne vais pas juger les freins ou la philosophie éducative de tout un chacun. Ce n’est pas l’objet de ce post. Ce que je sais c’est que j’ai presque toujours partagé ma chambre avec mes sœurs, que j’ai toujours rêvé d’avoir une chambre pour moi toute seule, mais ce partage contraint de l’espace ne m’a jamais empêchée d’être heureuse ou d’avoir de merveilleux souvenirs d’enfance. D’ailleurs ce matin encore mon aînée m’a demandé pour une énième fois pourquoi nous avions quitté l’appartement qui l’a vue naître et où nous avons vécu jusqu’à ses 3 ans. Il faisait 45 mètres carrés et elle n’avait pas de chambre. Son espace se résumait à un coin dans le salon !

Lorsque nous avons choisi cet appartement, nous avions déjà deux enfants et la perspective qu’elles partagent leur chambre n’a nullement été un frein. Dans la mesure où l’espace qu’elles partageraient permettait d’accueillir deux enfants. De notre point de vue en tout cas.

Nous avons deux chambres et un double salon, dont une partie va devenir à termes (certainement dans le courant de l’année) une chambre à part entière.

En attendant je vais vous parler de la chambre des filles, de son aménagement en constante évolution (une obligation lorsqu’il s’agit d’un lieu de vie pour enfants) et de comment nous avons essayé de faire en sorte que ce soit joli et accueillant. Notre objectif étant qu’elles s’y sentent bien et qu’elles aiment y passer du temps.

Maya va avoir 7 ans et Nina a tout juste 3 ans. Cette dernière a encore les idées et les envies qui partent dans tous les sens (c’est trop mignon), mais Maya elle commence à savoir ce qu’elle veut et ce dont elle a besoin. J’ai la prétention de penser que nous l’avons élevée à être raisonnable. Pour l’aménagement de leur chambre il me paraissait donc évident de demander à Maya si quelque chose lui ferait plaisir.

Nous devions réaliser des travaux dans cette pièce afin de la raviver. Il s’agissait de retirer un papier peint gris terne (qui masquait en partie un dégât des eaux), enlever les dalles de polystyrène au plafond (trop dangereux en cas d’incendie), retirer le lino au sol défraîchi….

J’avais partagé l’avance du chantier sur Instagram. A l’arrivée :  De la peinture blanche sur 3 murs et un vert choisi par Maya sur le 4ème. Du parquet stratifié au sol pour apporter un peu de chaleur et quelques meubles pour assurer la transition de Nina de la prime enfance vers la petite enfance.

Dans ce sens nous nous sommes séparés de son meuble table à langer en bois massif qui allait avec son lit que vous voyez sur les photos. Je l’aimais beaucoup mais il n’avait que quelques étagères et ça n’était clairement pas suffisant pour ses petites affaires.

Je n’avais ni le temps, ni le budget pour chiner un meuble correspondant parfaitement à mes attentes. A savoir une commode compacte avec des tiroirs profonds et sur laquelle on pourrait également poser des objets.

Direction le Suédois et son Best seller, a savoir la commode Malm. Pas chère, elle se fond dans n’importe quel décor et a vraiment une grande capacité de stockage concernant des vêtements. Surtout d’une petite fille de 3 ans. Les mini jeans et les petites robes c’est trooop mignon !

Dans cet article je vous expliquais que j’en avais fini avec le shopping fringues intempestif, et l’aménagement de la chambre n’a fait que confirmer on envie de profiter de l’espace plutôt que d’encombrer l’appartement avec des vêtements qu’elles ne porteront peut être jamais pour certains.

La commode comporte 4 tiroirs, les 3 premiers abritent tous les vêtements de Nina et le 4 ème leurs jeux de société un peu volumineux. Elles peuvent ainsi y accéder lorsqu’elles le souhaitent.

La chambre possède un placard intégré qui lui abrite les vêtements de Maya et au sol deux bacs avec les chaussures de chacunes.

La question du couchage est importante dans une chambre partagée. Nina étant encore attachée à son lit de « bébé » (mais qui est encore suffisamment spacieux pour elle), nous ne sommes pas précipité pour investir dans un lit superposé.

Pour le moment son lit occupe une place qui n’est pas indispensable pour autre chose (un bureau d’écolier par exemple), alors aucune raison de la brusquer. De plus Maya était encore il y a quelques mois frileuse à l’idée de dormir en hauteur.

On peut donc dire qu’elles sont dans une chambre de transition.

Le lit de Maya possède un tiroir qui accueille un autre couchage et sa sœur demande de plus en plus souvent à y dormir. C’est pratique aussi comme lit « invité » sans prendre plus de place.

Une chose que je trouvais importante, c’était d’avoir suffisamment d’espace au sol pour qu’elles aient envie de jouer dans leur chambre et qu’elles arrêtent de squatter le sol du salon.

Là encore il a fallu limiter les jouets et autres possession dont elles oublient vite l’existence passes 15 jours. Depuis la naissance de l’aînée nous avons toujours été très raisonnable en matière de jouets, leur préférant les livres. Là encore il a fallu freiner et nous les avons inscrite à la bibliothèque. Notre entourage très respectueux de notre mode de vie nous a toujours consulté avant les anniversaires ou Noël. Il n’est pas rare qu’on leur dise que les filles n’ont besoin de rien ou qu’ils ou elles peuvent contribuer à un cadeau commun d’envergure comme un meuble ou un vélo par exemple.

 

Pour avoir de la place au sol et les autonomiser nous avons opté pour un grand coffre de rangement à l’ouverture coulissante. Également chez le suédois. Il est hyper profond ! Le dessus peut même s’utiliser comme banc. Ici il sert en quelque sorte de chevet pour la radio avec laquelle les filles ecoutent leurs CD musicaux et autres histoires. Elles en ont toute une collection. Il peut également accueillir les paniers à poupées et doudou (un pour chaque) pour libérer la place au sol.

Toujours dans cet esprit de libérer la place au sol j’ai divisé le rangement des livres en deux parties. Ne voulant pas faire plus de trous sur les murs pour le moment (syndrome de la peinture fraîche, on en reparle dans 6 mois ah ah) j’ai opté pour un meuble qui accueille une partie des livres des filles.

Les étagères les plus hautes pour les livres de Maya ou livre de personnes qui savent lire, car au fond ce sont les livres de toutes les 2,voir tous les 3. Et les étagères du bas les livres de personnes qui préfèrent regarder les images. Ce meuble qui me servait jadis de bibliothèque dans mon bureau, est bien plus utile ici ! Il allégé ainsi le meuble bibliothèque au sol, qui explosait littéralement de livre. Les plus grands en tailles ne trouvaient pas leur place. Les filles ne savaient pas comment les remettre en place et ils s’abimaient. Maintenant le meuble respire et à la fin de la semaine on fait le point sur ce qui reste là ou rejoint le meuble à livre.

Pour habiller un sol froid rien de tel qu’un tapis léger. Il se retire facilement, passe à la machine, il ne lâche pas de poils et rend la position au sol plus agréable.

On possède également un matelas de sol que les filles peuvent disposer où elles veulent. Contre le lit de Maya pour improviser un dossier et lire confortablement. Elles peuvent aussi le ranger seule.

Au mur une petite étagere pour accueillir les choses un peu fragiles et précieuses comme les CD. Et divers décorations.

Aucun des deux rangements pour les vêtements ne pouvant accueillir les manteaux et vestes, j’ai opté pour un porte manteaux à deux niveau qui s’accroche simplement à la porte, et qui n’empêche pas de la fermer.

Lorsque la porte est ouverte les manteaux sont en partis dissimulés par le meuble à livre, du coup le regard est reposé.

Un petit meuble bureau avec deux chaises pour faire leur menus travaux et Maya ses petits devoirs le soir est largement suffisant pour le moment. Trousses, pots, bacs et paniers sont de mises pour limiter le bazar de ce côté.

Pour résumer, si vos enfants doivent partager leur chambre pas de panique. Pensez optimisation de l’espace, sans renoncer au beau. Limiter les possessions, ça a du bon. Cela permet aux enfants de réellement profiter de l’espace et le rangement n’en est que facilité.

Ne pas hésiter à faire évoluer cet espace en consultant ou en observant vos enfants jouer. Souvent je passe du temps dans leur chambre et je sais ainsi ce qui fonctionne moins bien niveau pratique.

J’espère que cet article vous aura permis d’envisager sous un autre angle le partage de l’espace. Chambre partagée ou pas, croyez-moi ça les empeche pas de se chamailler la majeur du temps 🙂

Je vous mets les liens des produits figurants dans l’article ou des similaires. N’hésitez pas si vous avez des questions supplémentaires.

PS : je suis incapable de vous dire combien de mètres carrés fait la chambre…

Et chez vous chambre partagée où non ?

 

Meubles et déco

Jeux

Livres

  • Arbres, disponible ici
  • Tiens toi droite, disponible ici
  • Les pointes noires, disponible ici
  • Un Lion à Paris, disponible ici
  • Little Nappy, disponible ici 
  • Doodling Créatif, disponible ici
  • Le ciel et l’espace, disponible ici

 

Retrouvez Best of D sur Instagram, Facebook, Twitter et Pinterest.

Partager via
Par
error

Vous aimez le blog ? Parlez-en autour de vous !

s\
Instagram
%d blogueurs aiment cette page :