DansSORTIES

J’ai vu : « Mignonnes » de Maïmouna Doucouré

 

C’est le jour des sorties ciné et aujourd’hui sort en salles le film « Mignonnes » que j’ai eu le plaisir de voir en avant-première. « Mignonnes » est le premier long métrage de Maïmouna Doucouré, la réalisatrice française à qui l’on doit le très remarqué court métrage « Maman(s) ».

« Mignonnes » c’est l’histoire d’Amy, une adolescente de 11 ans qui vit des bouleversement intenses dans sa vie : sa famille vient d’emménager dans un nouveau quartier. Qui dit déménagement, dit nouvel appartement, avec cette fois la possibilité d’avoir enfin une chambre à soi… Bien non, la pièce en plus est réservée à la nouvelle femme de son père qu’il ramènera du Sénégal. Une nouvelle qui fait l’effet d’une déflagration dans le petit cœur d’Amy. Mais pas le temps de s’apitoyer sur son sort, en arrivant dans son nouveau collège Amy a repéré une bande de filles de son âge que tout le monde a l’air de trouver hyper cool. Un groupe de danseuses qui se fait appeler « Mignonnes ».

Elles exécutent des chorégraphies qu’elles façonnent elles mêmes, sur des airs populaires et rêvent d’être sélectionnées pour un concours au rayonnement plus large que la cours de récré. Amy avec ses jeans larges et ses tee-shirt amples semble être à mille lieu de ce que dégagent ces filles dont les photos postées sur internet via un célèbre réseau social récoltent des likes.

Amy, toujours entichée de ses deux petits frères dont elle doit s’occuper durant les longues heures d’absence de sa mère, rêve tout d’un coup d’évasion et de popularité. Elle veut être reconnue, adulée… Faire partie du groupe.

Au moins elle récoltera l’attention que ne lui donne plus son père, trop occupé à préparer son nouveau mariage depuis le Sénégal.

Décidée à tout faire pour intégrer le crew des Mignonnes, Amy trompe ses proches et parvient à ses fins.

Avec son nouveau groupe d’amies elles jouent aux grandes. Apprennent de nouveaux pas de danses tout droit sortis des clips de Hip Hop US et dont elles sont loin de comprendre le sens et la portée. Qu’à cela ne tienne, Amy fait enfin partie du groupe, son groupe !

Mais à quel prix ?

Avec « Mignonnes » nous assistons au voyage initiatique d’une petite fille qui passe de la pré-adolescence à l’adolescence. Le voyage est semé d’embûches, autant d’écueils qui amènent le spectateur, qu’il soit adulte ou pas encore, à réfléchir sur des thèmes tels que l’estime de soi, l’hypersexualisation, les dynamique de groupe (la communauté féminine, sociale, religieuse…).

C’est un film sur la famille et sur l’amitié aussi, filmé à hauteur de petite fille.

J’ai trouvé les scènes pivot du film extrêmement bien écrites et bien filmées également. Les scènes de danse, malgré leur caractère souvent sulfureux (mais tout de même divertissant) sont bien chorégraphiée.

Chaque spectateur en tirera la morale qu’il souhaite, selon sa propre histoire et ses propres perceptions.

Mais « Mignonnes » est indubitablement un film très « juste ».

Il évite habilement d’enfermer ses protagonistes dans certains clichés que l’on ne supporte plus dans les films sur les milieux populaires.

Hormis ce contexte familial un peu particulier (mais le point de rupture avec ses parents aurait tout aussi pu être un divorce), Amy incarne à elle seule toute une génération.

Une génération d’adolescents précipités un peu trop tôt et trop brutalement, dans un monde numérique qu’ils et elles partagent avec des adultes sans réels gardes fous.

Le film est à la fois un divertissement et un outil de réflexions que nous devrions toutes avoir avec nos enfants.

Je vous le recommande et avec vos jeunes dès 9 ans, histoire d’amorcer LA discussion que tout parent devrait avoir (et actualiser régulièrement) avec son enfant.

Une mention spéciale pour Fathia Youssouf aka Amy qui crève littéralement l’écran !

 

Photos : copyright BIEN OU BIEN PRODUCTIONS 2018

 

Retrouvons-nous sur Instagram, Facebook, Twitter et Pinterest.

Pré-commandez mon livre  « Dear Mama, Chroniques de ma vie de mama (extra)ordinaire »

 
Par

1 Commentaire

  • Sheily Parisienne

    Je n’étais pas dispo pour l’avant-première, mais je file le voir ce week-end !

    20 août 2020 at 8 h 30 min Répondre
  • Laisser un commentaire

    error

    Vous aimez le blog ? Parlez-en autour de vous !

    s\
    Instagram
    %d blogueurs aiment cette page :