DansBOOKS

J’ai lu : Les loyautés de Delphine de Vigan

fullsizeoutput_1d57.jpeg

Et si on parlait un peu lecture ? Cela fait un moment que je souhaitais vous donner mon  au sujet  du livre Les Loyautés de Delphine de Vigan, alors allons-y. Ma sœur m’a offert le livre au moment de sa sortie en janvier dernier. Elle savait que j’avais adoré son précédent “D’après une histoire vraie” (dévoré en deux jours !) et elle venait elle-même de l’achever. Vous le savez, sur le blog je parle essentiellement de mes coups de cœur alors pas de suspens : j’ai beaucoup aimé ce livre et je vais vous dire pourquoi.

L’histoire

Les Loyautés raconte une tranche de la vie de quatre personnes entre violence, alcoolisme, divorce et dépression.
Hélène est professeure dans un collège parisien sans histoires. Pourtant elle remarque rapidement que quelque chose ne va pas chez Théo, l’un de ses élèves. Elle le trouve morne, éteint et fuyant. Elle essaye de le sonder chaque fois qu’il assiste à son cours, mais c’est compliqué, il est fermé, il élude…La situation de Théo l’obsède par ce qu’elle lui est familière : Hélène a eu une enfance difficile et a subi la violence d’un père alcoolique.
Quelque chose cloche chez Théo, elle souhaite en avoir le cœur net…Elle n’en dort plus la nuit.
Les parents de Théo ont divorcé. Sa mère n’a pas tourné la page et son père l’inquiète. L’adolescent est tiraillé, pris dans un conflit de loyauté qu’il est trop jeune pour gérer.
Il tente de contenter chacun de ses parents, se faire tout petit, taire ses besoins d’enfant pour que papa n’ait pas honte et que maman ne soit plus en colère et décide de ne plus l’envoyer chez paps. Heureusement qu’il peut compter sur son ami Mathis pour lui remonter le moral (à coup de bouteilles d’alcool volées dans les supermarchés ou dans le bar des parents de Mathis) et l’aider à oublier ce qu’il ne peut confier à personne, même pas à son ami.
Cécile la mère de Mathis, est une femme qui a sacrifié ses ambitions pour vivre dans l’ombre de son mari. Cet homme brillant et narcissique à qui tout le monde sourit. Cécile va rapidement découvrir que toute leur vie n’est que mensonge et qu’elle ne connaît pas l’homme qui partage sa vie.

Puis un jour tout bascule, ce que chacune de ces personnes tentait de contenir ou de taire éclate. Les secrets deviennent des coups de poignards…

« Chacun de nous abrite-t-il quelque chose d’innommable susceptible de se révéler un jour, comme une encre sale, antipathique, se révélerait sous la chaleur de la flamme ? Chacun de nous dissimule-t-il en lui-même ce démon silencieux capable de mener, pendant des années, une existence de dupe ?»

Ce que j’en ai pensé

C’est un livre qui se lit très facilement. Delphine de Vigan aborde la vie de ses protagonistes de manière très factuelle, mais on comprend rapidement ce qui se trame. Le livre prend alors un tour surprenant : l’angoisse s’installe. La violence du mensonge, éclabousse les beaux tableaux et fait voler en éclat l’apparence quiétude. L’auteure n’y va pas de main morte. Elle ne cherche pas à enjoliver les choses ni à les aborder avec de la poésie. Ces crasses avec lesquelles la société entière compose en se disant qu’après tout rien n’est parfait, ne méritent pas d’être édulcorées.

Delphine de Vigan nous questionne sur notre responsabilité vis à vis des autres, ceux que l’on croise, ceux que l’on côtoie, ceux dont on la charge, que l’on soit parent, voisin, prof…

Ce livre est indubitablement dur mais nécessaire. Je trouve qu’il devrait être au programme des collèges. Comme un outil et un support pédagogique pour aider les jeunes et leurs encadrants à questionner les dynamiques familiales; pour aider à dire l’indicible lorsqu’il se produit chez soi ou chez les autres.

Je vous le recommande vivement.

Les Loyautés, Delphine de Vigan. Disponible ici

 

Par

2 Commentaires

  • Nelly Roblin

    Je pense que je vais me laisser tenter, je ne connaissais pas l’auteure, merci pour ton partage Danièle.

    29 octobre 2018 at 8 h 41 min Répondre
  • banzeba

    Coucou Danielle ! toujours un plaisir de te lire et ce livre donne envie de le lire, je le mets pour le prochain achat ! merci

    29 octobre 2018 at 17 h 41 min Répondre
  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :