DansBOOKS, KIDS

Livre jeunesse : Kanika, dans la cuisine de mamie

 

Cette année je prends le parti de vous parler plus largement de littérature jeunesse ! Je vous ferai régulièrement des revues de livres que mes enfants aiment et que les vôtres pourraient aimer. Aujourd’hui je vous présente le joli livre Kanika, dans la cuisine de mamie. Un petit livre par le format mais grand par les valeurs qu’il véhicule.

Kanika est une petite fille française, dont les parents sont originaires d’Afrique de l’ouest. Elle est vraiment trop mignonne avec ses deux pompons sur le côté, ses grands yeux qui brillent et son look de parfaite baroudeuse, dans sa salopette orange et ses baskets vertes assorties à son pull rayé (non genré et ça c’est cool).

Kanika a 6 ans et elle nous explique que deux fois par an elle va passer de superbes vacances dans le village de sa mamie en Afrique de l’Ouest (le pays n’est pas précisé quel dommage).

C’est à l’occasion de l’un de ses voyages que Kanika nous entraine dans les traditions culinaires Africaines qui survivent grâce aux vertus de la transmission.

Tout en nous racontant comment se déroule sa journée type auprès de sa mamie, Kanika en profite pour nous donner les recettes des plats qu’elle aura l’occasion de déguster tout au long de son séjour. Cela va des recettes salées comme la sauce gombo ou le mafé en passant par des recettes sucrées comme le tofi ou la bouillie de maïs. Le livre renferme une quinzaine de recette illustrées pas à pas et dont Kanika nous explique le contexte tel qu’il lui est expliqué par sa mamie. Le tout avec force de détails et de références historiques et culturelles.

Et puisqu’il est question de vie quotidienne en Afrique, l’auteure Ophélie Boudimbou en profite pour nous parler de pratiques traditionnelles qui émaillent le quotidien des Africains. Telle une « bibliothèque vivante », la mamie de Kanika transmets à sa petites filles des chansons, des récits et des histoires de reines et de roi qui ont contribué à la gloire de l’Afrique.

Comme vous le savez, j’aime cuisiner avec les filles, et ces recettes merveilleuses illustrées par l’artiste Ama (dont j’aime beaucoup le travail), rendent encore plus accessibles à mes filles une cuisine qui leur est familière.

Comme Kanika l’héroïne de ce livre, j’ai appris à cuisiner tous les plats Africains que je connais lors de mes années de vie au Cameroun entre mes 13 ans et mes 17 ans. J’aimais passer du temps dans la cuisine avec les tantines et les voir manier avec dextérité les ustensiles lourds comme le pilon ou alors démarrer des feux de bois sur lesquels elles déposaient de lourdes cocottes. Je ne rechignais jamais à m’occuper des tâches ingrates comme l’épluchage des oignons parce que ce temps passé entre femmes était l’occasion de récits et de confidences. Bref une partie de mon histoire que je retrouve dans ce livre.

D’ailleurs j’ai compris à la fin de l’ouvrage pourquoi le pays d’Afrique où se rend Kanika n’est pas mentionné : parce que ce qui est mis en avant ici c’est un héritage commun.

Bref j’ai beaucoup aimé !

Comme je vous le disais en introduction c’est un petit livre au contenu extrêmement riche et documenté. Nous ne sommes pas du tout sur un livre pour enfant basique avec des informations sommaires ou des lieux communs sur l’Afrique. Et pour cause, l’auteure Ophélie Boudimbou doctorat à l’Université de Lille a mis tout son talent de novelliste au service de cette histoire peu classique.

J’ai découvert ce livre grâce à Carole l’auteure du blog Les Etoiles Noires qui avaient partagé sur son compte Instagram le lien de la campagne de financement participatif lancée par Ophélie pour permettre de donner vie à ce projet. Je suis très heureuse d’y avoir participé et de permettre ainsi à Kanika de rejoindre la bibliothèque de mes enfants.

Kanika, dans la cuisine de maman est disponible sur Amazon ici

Partager via
Par

1 Commentaire

  • Gaëlle

    Ohhh tu m’as replongée dans mon enfance quand ma mère et ma tante nous appelait dans la cuisine pour nous raconter des anecdotes de leur enfance au Cameroun, tout en nous montrant comment exécuter telle ou telle recette. Je prends note du livre (même si Ky va encore me dire « toi qui n’aime pas cuisiner » 😂) .

    24 janvier 2020 at 6 h 34 min Répondre
  • Laisser un commentaire

    error

    Vous aimez le blog ? Parlez-en autour de vous !

    s\
    Instagram
    %d blogueurs aiment cette page :